La Cité Judiciaire de Nancy, ce long ! très long naufrage !

Les qualificatifs se suivent et se ressemblent, fonctionnement en mode dégradé, une longue agonie, une très grande souffrance, des conditions de travail indignes … Les années se suivent et se ressemblent.

Mais comment et pourquoi en est on arrivé là ?

La cité judiciaire a ouvert officiellement en 1982. Il y a eu depuis, plusieurs chantiers de réhabilitation en 30 ans (vitrage, chauffage, étanchéité). Il manquait alors (déjà!) 30 % des effectifs.

Le bâtiment a eu son agrément d’ouverture au public par la commission de sécurité il y a 5 ou 6 ans . C’est dire que tout n’allait pas pour le mieux et que le bâtiment nécessite un entretien suivi.

Il y a 10 ans sous le règne d’un certain NS, les budgets ont été amputés en quelques années de 40 %. Le bâtiment a alors commencé à se déliter, un peu comme la vieille maison de famille qui se déglingue. Dans le même temps il a été décidé de ne plus recruter qu’un fonctionnaire sur 2, alors que 60 % des effectifs de greffe devaient partir à la retraite dans le même laps de temps. Déjà aux yeux de beaucoup, le fonctionnaire n’assurait plus un service mais était considéré comme une charge pour la nation. Pourtant le discours officiel parlait alors (déjà!) de sanctuarisation des budgets pour la Justice.

Lire la suite

Partager :

Réforme de la réforme des rythmes scolaires

Les rythmes des enfants ne se limitent pas aux rythmes scolaires : élargissons le regard.

Une fois de plus la question des rythmes scolaires est abordée par le seul prisme de l’Éducation nationale, alors même que désormais le ministre a la compétence en matière de jeunesse. Et, une fois de plus le raisonnement se fait uniquement sur le temps scolaire, les autres temps des enfants étant laissés dans l’ombre et avec eux les adultes qui les encadrent, les éduquent, les éveillent, les accompagnent.

Le ministère de l’Éducation nationale devrait publier fin juin un décret permettant d’organiser le temps scolaire sur 4 journées, à titre dérogatoire, dès la rentrée 2017.

Malgré l’avis négatif du conseil supérieur de l’éducation le 8 juin dernier, c’est le même projet de décret qui devrait être présenté au comité technique ministériel de l’Éducation nationale le 21 juin prochain.

Lire la suite

Partager :