Temps non complet : des avancées qu’il faudra faire appliquer rapidement !

Malgré les améliorations qu’elle a obtenues, Interco CFDT s’est abstenue au moment du vote sur le décret car il reste insuffisant pour les personnels en temps non complets.

Le décret relatif aux nouvelles dispositions statutaires applicables aux temps non complets a été à nouveau étudié ce mercredi en séance plénière du CSFPT.

Interco CFDT reconnaît les améliorations qu’elle a obtenues : bonification des heures complémentaires, obligation pour les employeurs d’informer les agents de leurs droits : rendez-vous à leur demande avec un conseiller en évolution professionnelle, allocation chômage.

Malgré ces avancées, Interco CFDT s’est abstenue au moment du vote sur le décret car il reste insuffisant pour ces personnels essentiellement féminins, sur des emplois peu rémunérés. De plus, la bonification des heures complémentaires ne pourra être mise en place qu’avec une délibération de chaque collectivité pouvant alors entraîner des disparités sur l’ensemble du territoire. Enfin, le supplément familial de traitement continue d’être proratisé, car cela coûterait sinon trop cher aux employeurs : Interco CFDT n’en est pas convaincue, s’agissant d’agents rémunérés en proportion du SMIC ou guère au-dessus.

« Il est regrettable que les temps non complets, qui sont des temps partiels subis, ne bénéficient pas des mêmes règles de prise en compte de leurs enfants que les agents à temps partiel choisi. Faut-il faire des économies sur le dos des enfants ? » interroge Claire Le Calonnec, secrétaire générale d’Interco CFDT.

Pour Interco CFDT, c’est un premier pas du gouvernement qui a entendu partiellement la réalité que vivent les milliers d’agents à temps non complet, mais n’a pas totalement répondu à leurs attentes.

Interco CFDT agira localement pour faire connaître et appliquer ces dispositions. Au niveau national, la fédération continuera de porter inlassablement ses revendications pour ces personnels qui rappelons-le, ont un salaire souvent bien inférieur au SMIC.

[Lire le communiqué de presse …]

Partager :

Réforme des retraites : dernières actualités

Analyse du rapport du conseil d’orientation des retraites (COR) et retour de l’entrevue du 25 novembre avec le Premier ministre.

Présentation du COR

Le COR est une institution indépendante, créée en 2000, où participent les partenaires sociaux, dont la CFDT.
Son rôle est de réaliser des projections de situation du système de retraites. Il n’effectue ni prévision ni préconisation.

Rapport du COR

Les dépenses de retraites exprimées en pourcentage de PIB restent stables avec moins de 14% du PIB en 2025.
C’est pourquoi la CFDT affirme que nous avons les moyens de financer nos retraites.

Ce sont les ressources qui restent insuffisantes, conséquence entre autres des choix du Gouvernement (baisse du nombre de fonctionnaires, non-compensation des exonérations de charges sociales) dénoncés par la CFDT.

Ce qu’en dit la CFDT

Le déséquilibre provoqué par la baisse des recettes, ne doit pas être compensé par des mesures paramétriques qui pénaliseraient les salarié.e.s et agents de la fonction publique.
Ainsi la CFDT s’opposera à tout changement d’âge de départ à la retraite ou de durée d’activité.

L’urgence n’est pas budgétaire mais sociale en luttant contre les inégalités. C’est pourquoi la CFDT souhaite une réforme systémique, en mettant en place une retraite universelle, plus juste, mieux redistributive, reconnaissant 10 formes de pénibilité, permettant de gérer son départ à la retraite et assurant un minimum de pension décente.


Concertation avec le Premier ministre

Reçue le 25 novembre dernier à Matignon par le Premier ministre, en présence du ministre de la Santé et des solidarités et du Haut-commissaire aux retraites, la CFDT a réaffirmé sa revendication pour un système de retraites universel, plus juste et porteur de progrès social.
Elle a rappelé ses lignes rouges : refus de toute mesure paramétrique demandant des efforts supplémentaires aux travailleurs.
Elle a demandé la gouvernance partagée du nouveau système, avec un réel pouvoir de décision exercé par les partenaires sociaux.

A l’issue de cette entrevue, aucune décision n’a été prise, le Premier ministre souhaitant poursuivre ses rencontres avec les partenaires sociaux, avant de prendre la parole.

Durant le temps de la concertation, la CFDT continuera de porter ses revendications pour une retraite universelle. Cohérente avec ses choix de faire progresser les droits des travailleurs, elle continue de privilégier le dialogue, sans hésiter à rappeler ses lignes rouges.

Partager :

Pacte du pouvoir de vivre : dossier de presse

Le discours de politique générale du 12 juin qui devait présenter l’acte II du quinquennat, ressemble finalement à s’y méprendre à l’acte I. Depuis deux ans, les paroles sont souvent prometteuses ; mais les actions structurantes et ambitieuses continuent de se faire attendre, et les contradictions se multiplient. En effet, si on ne peut que partager les deux premières priorités citées par le Premier ministre dans son discours : l’environnement et la justice sociale, il reste à voir les actes.

[Lire le dossier de presse …]

Partager :

Santé, sécurité et qualité de vie au travail dans la fonction publique

Le rapport de la mission Lecocq-Coton-Verdier a été présenté au premier ministre le 28 octobre 2019, puis aux organisations syndicales le 13 novembre. Intitulé «Santé, sécurité et qualité de vie au travail dans la fonction publique : un devoir, une urgence, une chance», il met l’accent sur l’urgence à garantir la santé et la qualité de vie au travail des agents publics, dans un contexte général de pénurie de médecins du travail

Le schéma organisationnel proposé est celui d’un rapprochement avec le schéma existant dans le secteur privé. L’État-stratège serait garant de la conception et du pilotage de la politique de santé au travail, via une délégation interministérielle. Cette politique serait déclinée au plan régional au sein d’un nouveau collège des Comités régionaux d’orientation des conditions de travail (CROCT), puis au niveau local. Pour la mission, cette structuration permettrait de favoriser les mutualisations et les synergies au sein de la fonction publique d’une part, et entre secteur public et secteur privé d’autre part.

Continuer la lecture

Partager :

Réforme des retraites : où en sommes-nous au ministère de la Justice ?

Les élus au comité technique ministériel ont été invités à participer à une réunion d’information sur la réforme des retraites le 12 novembre 2019 au ministère des Solidarités et de la Santé.
Cette réunion était présidée par Nicole Belloubet, garde des Sceaux, et Jean-Paul-Delevoye, haut-commissaire en charge de la réforme des retraites.

[Extraits de l’intervention des élus CFDT …]

Partager :

Guide des pensions de retraite

Le site des retraités CFDT ( https://www.cfdt-retraités.fr ) vous propose son guide des pensions de retraite composé de 66 fiches pratiques.

Vous pouvez accéder à la fiche qui vous intéresse (classées par numéros) en cliquant dessus :

A. En savoir plus

Partager :