CSFPT du 14 février 2018 – Intervention adressée à M. Dussopt, secrétaire d’État auprès du ministre de l’action et des comptes publics

Monsieur le ministre,

En faisant l’impasse sur une définition du service public au service de l’intérêt général, le gouvernement suggère que la fonction publique est un coût, qu’il convient d’alléger au maximum afin de baisser les impôts (notamment sur les grandes fortunes…) et par voie de conséquence, les dépenses publiques.

C’est l’inquiétude et la colère qui dominent face aux annonces respectives du Président, du Premier ministre, du ministre de l’action et des comptes publics, et les vôtres, toutes présentées au travers du seul prisme des sacro-saintes économies budgétaires.

Lire la suite

Partager :

Dialogue social dans la Fonction publique : les revendications de la CFDT

Le gouvernement lance un chantier de concertations visant à élaborer un « nouveau contrat social avec les agents publics » articulé autour de quatre axes.

Le premier d’entre eux porte sur un « dialogue social plus fluide et recentré sur les enjeux les plus importants dans une philosophie similaire à  celle de la loi Travail ».

Si le service public, son maintien, son efficacité, son évolution sont le cœur de cible de AP 2022, rien ne se fera sans les agents.

Pour  la  CFDT,  si  une  philosophie  du  dialogue  social  existe  dans  la  Fonction  publique, c’est celle issue des accords majoritaires de Bercy sur la rénovation du dialogue social de 2008. Ces accords ont été traduits par la loi de 2010, intégrée dans la loi statutaire de 1983.

Lire la suite

Partager :

Décryptage : Action publique 2022. Quel service public voulons-nous ? Avec quels moyens ?

Le jeudi 1er février, le Premier ministre a annoncé les thèmes retenus du programme «Action publique 2022» de la transformation publique. Toute une série de mesures concernent l’adaptation du service public face à « l’irruption du numérique, au développement des nouveaux usages collaboratifs, à l’évolution des attentes des usagers vers plus de proximité, aux ruptures attendues de l’intelligence artificielle et des données de masses ».

S’agissant directement des agents publics, le Premier ministre a ouvert un chantier intitulé « vers un nouveau contrat social avec les agents publics » organisé en quatre axes :

  • Dialogue social
  • Rémunération plus individualisée
  • Accompagnement renforcé en matière de parcours professionnels
  •  Élargissement du recours au contractuels.

La concertation avec les organisations syndicales doit durer au moins jusqu’à la fin de
l’année 2018.

Lire la suite

Partager :

Rencontre bilatéral avec Olivier DUSSOPT

Comme annoncé dans le courrier adressé aux organisations syndicales le 3 février dernier, la CFDT Fonctions publiques a été reçue ce lundi 12 février par Olivier Dussopt, accompagné de son directeur de cabinet (Alain Triolle), de sa directrice adjointe (Caroline Krykwinski) et du conseiller Fonction publique de Gérald Darmanin (Alexandre Brugère).

La CFDT a rappelé ses exigences de clarifications :

  • sur l’expression de plan de départs volontaires,
  • sur la réalité du dialogue social qui doit s’engager,
  • sur  le  devenir  des  chantiers  d’ores  et  déjà  inscrits  à  l’agenda  social  (égalité professionnelle,  protection  sociale  complémentaire,  comité  de  suivi  de  l’accord Sauvadet),
  • sur  la  tenue  d’un  rendez-vous  salarial  au  printemps  2018.  Difficile  d’emporter l’adhésion  des  agents  alors  que  depuis  le  début  du  quinquennat  se  succèdent  les annonces négatives.

Très clairement, la stratégie adoptée par la CE de l’Uffa nous a placés en bonne position pour obtenir les clarifications exigées, même si l’ensemble des réponses ne pourra pas être connu avant la réunion plénière qui succédera au cycle de bilatérales.

Les réponses de Olivier Dussopt  

Lire la suite

Partager :

Aide au mandat et anticipation du repositionnement

Vous trouverez ci-joint un flyer décrivant la nouvelle formation qualifiante à destination des responsables CFDT, responsables de grosses sections, de syndicats, de structures. Ce n’est pas de la formation syndicale, c’est de la formation professionnelle à destination de syndicalistes. Pourquoi cette nuance? Parce qu’elle nous permet de mettre en œuvre via un partenaire, le CNAM,  une formation débouchant sur des unités d’enseignement certifiantes, constitutives de titres ou de diplômes reconnus dans le monde du travail.

Les objectifs :

Concrètement et en résumé, les stagiaires (un groupe de 15) se forment à la gestion d’équipe, à la GRH et au management. Ils créent et utilisent des outils de suivi GEPEC utiles au fonctionnement d’un collectif syndicale. Ce faisant, ils anticipent et préparent leur repositionnement en même temps qu’ils gagnent en compétence technique pour l’exercice de leur responsabilité syndicale.

Le déroulement :

Comment se déroule la formation ? 2 jours par mois pendant 8 mois avec des temps de formation en collectif, des temps de formation en individuel et un accompagnement individualisé pour appliquer et adapter les contenus et outils à la réalité de l’exercice syndical. La formation aura lieu à Nancy, dans les locaux du CNAM, de mars à décembre 2018.

Le financement :

L’ensemble du parcours est éligible au CPF pour les militants du privé et au DIF pour les militants du public.

Si vous-même ou un militant de votre syndicat, êtes intéressé par cette formation, merci de contacter très rapidement  à l’adresse suivante : didier.junker@grandest.cfdt.fr ; le contenu détaillé de la formation vous sera alors transmis.

Dans le même temps, il vous faut contacter le CNAM (Mme DEMENOIS ou Mr BATAILLE) pour une rencontre préalable permettant de repérer vos besoins et vos attentes et de vous indiquer la marche à suivre pour obtenir le financement de votre formation via votre OPCA.

L’ensemble de la démarche et des contacts se trouve sur le flyer ci-joint.

Partager :

CFDT : les élections auront lieu le 6 décembre 2018

Les ministres en charge de la Fonction publique viennent de confirmer par lettre que les élections professionnelles des agents publics, fonctionnaires et contractuels, se tiendront bien le jeudi 6 décembre 2018 dans les trois versants de la Fonction publique. Les services où les agents seront appelés à voter exclusivement par vote électronique, le scrutin pourra se dérouler sur des périodes comprises entre 24 heures et 8 jours jusqu’au 6 décembre.

[Lire la lettre …]

Partager :