Communiqué de presse du 17/05/2019

La CFDT Fonctions publiques a pris toute sa part à la grève et aux manifestations du 9 mai dernier.

Cette décision s’inscrivait dans le cadre de notre stratégie des quinze derniers mois : être partout et toujours présents pour porter nos exigences et nos revendications

À l’heure du bilan, il convient de saluer la participation et la bonne tenue des manifestations.

Depuis 15 mois, notre participation active à la concertation, aux instances consultatives, notre travail d’amendements, nos rencontres avec les parlementaires font qu’aujourd’hui nous avons toujours pour ambition d’obtenir des infléchissements du Gouvernement.

La mise en œuvre d’une indemnité de fin de contrat, malgré ses insuffisances, en est un signe tangible parmi d’autres.

Mais ce n’est pas assez. Ce projet de loi reste insatisfaisant pour les agents et pour le service public, les orientations idéologiques de gouvernement sont réaffirmées et continuent de faire l’objet de nombreux désaccords.

Nous continuerons de les dire, et de porter nos revendications concrètes, dans l’intérêt des collègues, pour une fonction publique socialement responsable envers ses travailleurs, pour des services publics de qualité.

Le projet de loi a entamé son parcours parlementaire.

La CFDT poursuit son travail en direction des député.e.s, et des sénatrices et sénateurs qui auront à examiner le projet de loi dans les prochaines semaines.

La CFDT sait aussi que les préoccupations des agents de la Fonction publique portent aussi sur les questions de pouvoir d’achat. La CFDT appelle le gouvernement à tenir avant l’été un rendez-vous salarial qui permette enfin de reconnaître le travail et les compétences des cinq millions de personnes qui mettent en œuvre des politiques publiques indispensables pour une société plus solidaire, plus sociale, plus écologique.

Partager :