Diplômes d’état du travail social : le Ministre dit “oui” au niveau 2

Dans un courrier adressé, le 25 Octobre 2016, aux Fédérations Interco et Santé-sociaux, Mme Ségolène Neuville s’engage à inscrire les 5 D.E. du travail social au niveau 2 dès 2017.

La lettre de Mme Ségolène Neuville (extrait)

 

« Mesdames les Secrétaires générales,

Par un courrier en date du 25 mai, vous avez attiré mon attention sur la question d’une reconnaissance des actuels diplômes d’État de niveau 3 au niveau licence [./.]

Au regard du rapport de la CPC1 dont je valide les conclusions, les conditions sont désormais remplies pour une évolution des diplômes concernés du niveau 3 vers le niveau 2. Compte-tenu de l’importance qui s’attache à cette réingénierie et du calendrier de travail sur le passage en catégorie A, le ministère des Affaires sociales formulera une demande auprès de la commission nationale de la certification professionnelle, à compter de l’examen par la CPC 1 du travail social des nouveaux référentiels d’activité des diplômes … »

Lire la lettre : http://bit.ly/2gpWWei

C’est une revendication portée par la CFDT depuis plus de 15 ans et relancée régulièrement notamment lors des États Généraux du Travail Social mais aussi tout le long de l’année 2016 : dans le cadre de la CPC1, le 18 mai auprès de la Ministre de la Fonction Publique, Mme Girardin et encore le 11 octobre, lors de la remise du rapport de la CPC1 sur le schéma directeur des formations sociales, auprès de la Ministre.

Cette future inscription des DE, au Niveau 2 du RNCP – Registre National de la Certification Professionnelle – est également l’assurance d’un positionnement définitif de ces diplômes, au Niveau 6 Européen, soit 180 ECTS2 et le passage en Catégorie A de tous les travailleurs sociaux de la fonction publique confirmé par la Direction Générale de l’Administration de la Fonction Publique le 15 novembre dernier, lors de l’ouverture des négociations sur ce passage.

L’inscription au niveau 2 des 5 diplômes d’État : ASS – ES – EJE – CESF – ETS, A toujours été une demande CFDT dans le cadre du processus de réingénierie.

Un travail en profondeur, une argumentation solide et crédible dans le temps, une implication dans les instances paritaires produisent un résultat CFDT, attendu par tous les professionnels travailleurs sociaux de la fonction publique.

LA CFDT, UN SYNDICAT GAGNANT


1 – CPC : Commission Professionnelle Consultative du travail social et de l’intervention sociale.
2 – European Credits Transfert System

Partager :