Grève du mercredi 27 mars 2019

Demain mercredi 27 mars, le projet de loi portant réforme de la fonction publique sera présenté en conseil des ministres.

Malgré la prise en compte d’une centaine d’amendements portés par la CFDT, certains points restent inacceptables.

Aussi, La CFDT n’a pas accepté !

  • L’élargissement du recours aux contractuels
  • La mise en œuvre d’un contrat de mission d’une durée de six ans non renouvelables
  • La fusion des CT et CHSCT
  • La suppression de la compétence des CAP, notamment sur les promotions

En conséquence la CFDT a décidé de voter contre le projet de loi.

Pour vous permettre d’exprimer votre mécontentement, la CFDT a déposé un préavis de grève pour ce mercredi 27 mars 2019.

La CFDT est, et restera, mobilisée lors de l’examen du projet de loi par les parlementaires et lors de l’élaboration des décrets qui mettront la loi en œuvre.

Est-on obligé de faire grève une journée complète ?

Non, il est possible de faire grève une demi-journée voire une heure

Dans la Fonction Publique Territoriale, il est précisé que la retenue sur rémunération, pour absence de service fait, est proportionnée à la durée d’interruption du service fait.

Dans la Fonction Publique Territoriale, la règle dite “du trentième indivisible” n’est pas applicable aux agents publics des collectivités territoriales. Le Conseil d’Etat précise que la retenue sur rémunération, pour absence de service fait, est proportionné à la durée d’interruption du service fait.

Exemple : Un agent qui fait grève 3 H 30 afin de se rendre à la manifestation se verra retenir 3,5/151,67ème de la rémunération sur son traitement mensuel.

Les retenues sont donc ici les suivantes :

1°) 1/151,67ème de la rémunération pour une heure de grève, ou 2/151,67ème pour 2 heures etc…

2°) 1/60ème de la rémunération si la grève est une demi-journée.

3°) 1/30ème de la rémunération si la grève est d’une journée multiplié, le cas échéant, par le nombre de journées de grève.

Partager :