Fêtons la journée de l’Europe par une grande mobilisation ORANGE : tous en grève le 9 mai !

Les unions départementales se sont accordées pour une série d’actions ouvrant la journée du 9 mai 2019. L’objectif est de sensibiliser le public sur les effets produits par la réforme annoncée de la fonction publique.

Cette journée de mobilisation ne stoppera pas la réforme en cours, mais sa réussite contribuera peut-être à en atténuer les effets et notamment pour ce qui concerne la prise en compte de l’ensemble des amendements portés par la CFDT.

Le gouvernement veut se doter d’un outil RH qu’il n’aura plus qu’à mettre en œuvre quand il s’agira de réorganiser toute la fonction publique (CAP 2022) : mutation là où il y aura de la place et promotion sans avis préalable de la CAP, substitution de fonctionnaires par des contractuels, emplois de contractuels possibles sur des postes inférieurs à 17 h 30, etc. La liste est longue…

Cette mobilisation intervient en amont des élections européennes : le niveau de mobilisation peut et doit faire réfléchir le gouvernement sur les contours de son projet.

Mieux vaut être un gilet orange aujourd’hui qu’un gilet jaune demain.

Nous comptons sur vous.

Partager :

Grève du 09/05/19

Bonjour,
Le service public est une richesse !

Le projet de loi de transformation de la fonction publique attaque l’ensemble des services publics.

C’EST POURQUOI LA CFDT APPELLE L’ENSEMBLE DES PERSONNELS DE LA FONCTION PUBLIQUE À SE MOBILISER LE JEUDI 9 MAI 2019.

RENDEZ-VOUS PLACE SIMONE VEIL (ex Place Thiers), LE JEUDI 9 MAI 2019 à 14 HEURES

NOUS COMPTONS SUR TA PRÉSENCE …

Partager :

CFDT des services 54/55

Depuis quelques semaines notre équipe CFDT de Leclerc Dommartin fait face à une vendetta menée sur ses élus.

Une chasse aux sorcières et lancé pour démasquer nos candidats pour les élections qui auront lieu en Juin.

Tout y passe, intimidation, fake news, et pour finir sabotage des NAO (négociation annuelle obligatoire) …

Tout cela doit cesser, notre équipe doit pouvoir défendre son engagement auprès des salariés en toute sérénité.

POUR CELA NOUS DEVONS TOUS NOUS MOBILISER.

LE RENDEZ-VOUS EST FIXÉ LE VENDREDI 24 MAI A PARTIR DE 9H00 A 11H00  DEVANT LE MAGASIN LECLERC DE DOMMARTIN-LES-TOUL pour tractage a la clientèle 

JE COMPTE SUR VOUS AFIN  QUE CETTE ACTION SOIT UNE RÉUSSITE !

MERCI

Stéphane PETITDEMANGE
DS LECLERC DOMMARTIN
Secrétaire Général Adjoint
CFDT des Services54/55

Partager :

Manifestation du 9 mai 2019 – Nancy – 14h00

Le service public est une richesse !

Le projet de loi de transformation de la fonction publique attaque l’ensemble des services publics.

Malgré plus de 100 amendements déposés sur le projet de loi « Transformation de la fonction publique », force est de constater que nous n’avons pas été suffisamment entendus. Les parlementaires sont interpellés. Nous les rencontrons mais, aujourd’hui, il est nécessaire de faire entendre votre voix.

C’EST POURQUOI LA CFDT APPELLE L’ENSEMBLE DES PERSONNELS DE LA FONCTION PUBLIQUE À SE MOBILISER LE JEUDI 9 MAI 2019.

Le projet de loi attaque l’ensemble des services publics :

  • Quand il favorise les emplois précaires,
  • Quand il réduit la place du dialogue social portant sur les conditions de travail,
  • Quand il remet en cause le temps de travail,
  • Quand il fragilise la gestion des carrières,

Aujourd’hui, c’est à vous de dire NON :

  • NON à l’augmentation de la précarité dans la fonction publique !
  • NON à la destruction d’un service public de qualité, garant de la cohésion sociale et accessible à toute la population !
  • NON à la mise à mal du statut de la fonction publique, garant de l’égalité, de l’adaptabilité et de la continuité du service public !

EXIGEONS un dialogue social de qualité qui tienne compte de la parole des agents et soit porteur de progrès dans leur vie au travail et leur carrière.

LE 9 MAI, SOYONS TOUS MOBILISÉS POUR
L’AVENIR DE LA FONCTION PUBLIQUE
ET DES SERVICES PUBLICS !

RENDEZ-VOUS PLACE SIMONE VEIL (ex Place Thiers), LE JEUDI 9 MAI 2019 à 14 HEURES

[Télécharger le tract …]

Partager :

Période de préparation au reclassement

Très attendu le décret précisant les modalités de mise en œuvre “d’une période de préparation au reclassement” pour les fonctionnaires territoriaux reconnus inaptes à l’exercice de leurs fonctions, examiné en septembre 2016 au CSFPT, est enfin publié.

Ses bénéficiaires sont les fonctionnaires reconnus inaptes à l’exercice de leurs fonctions.

Les employeurs territoriaux peuvent ainsi, dès le constat médical de l’inaptitude, mobiliser une PPR pendant un an maximum afin d’accompagner les agents devenus inaptes et dont les besoins en reconversion sont avérés.

Cette PPR, qui vaut service effectif, s’intègre en amont de la procédure de reclassement existante après engagement de l’agent à la suivre.

Le projet de contenu de la PPR, établi par convention entre l’autorité territoriale et le CNFPT ou le centre de gestion, deux mois au plus tard après le début de la PPR, doit être signé par l’agent dans les quinze jours après sa notification. Une évaluation régulière de la mise en œuvre du projet de préparation au reclassement est par ailleurs organisée pendant toute la durée.

Le traitement est maintenu mais pas le régime indemnitaire (cette injustice nous l’avons dénoncée mais nous n’avons pas obtenu gain de cause sur ce point).

C’est un premier pas. Nos objectifs sont maintenant d’obtenir une large information sur cette période de préparation au reclassement, l’évaluation de la mise en œuvre du dispositif, son application aux agents contractuels et enfin une prise en compte de l’ensemble de la rémunération.

C’est un véritable droit à la reconversion professionnelle que nous visons à terme. Un droit pour anticiper et préserver sa santé mais aussi pour exercer une mobilité, pour évoluer selon son choix, pour exercer un nouveau métier par exemple. Prévenir plutôt que guérir mais aussi choisir plutôt que subir.

Décret n° 2019-172 du 5 mars 2019 instituant une période de préparation au reclassement au profit des fonctionnaires territoriaux reconnus inaptes à l’exercice de leurs fonctions : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000038204028&dateTexte=&categorieLien=id

Partager :

Revue de presse sur le projet de loi de la Fonction Publique

5 avril 2019

  • PARIS MATCH (repris par Europe 1)
    Fonction publique: la grève du 9 mai sera unitaire
    La CFDT Fonctions publiques a annoncé vendredi qu’elle se joignait à la journée d’actions et de grève prévue le 9 mai.
    La CFDT Fonctions publiques a annoncé vendredi qu’elle se joignait à la journée d’actions et de grève prévue le 9 mai pour protester contre le projet de loi de réforme de la fonction publique, qui sera donc commune à tous les syndicats représentatifs du secteur. Sept syndicats de fonctionnaires – CGT, Unsa, FSU, Solidaires, FA-FP, CFE-CGC et CFTC – avaient lancé le 20 mars un appel à la mobilisation des agents le 9 mai, estimant que le projet de loi “tourne le dos aux principes de la fonction publique”.
    La CFDT Fonctions publiques avait, comme tous les autres syndicats, voté contre le projet de loi en conseil commun de la fonction publique. Dans un communiqué, elle “constate que les évolutions qu’elle a pu imposer aux intentions initiales du gouvernement ont été insuffisantes”.
    L’exécutif a “refusé de revenir sur ses positions relatives aux instances de dialogue social”, “a refusé de restreindre” le recours aux contractuels, “n’est pas allé suffisamment loin sur les garanties permettant de lutter contre la précarité, ni sur celles encadrant” le nouveau contrat de projet, d’une durée maximale de six ans et minimale d’un an, écrit la CFDT. Il ne s’est “pas engagé” non plus “sur sa volonté de rendre obligatoire la participation des employeurs à la protection sociale complémentaire”, souligne le syndicat. La CFDT appelle donc “l’ensemble des agents, fonctionnaires et contractuels” à se mobiliser “afin de faire savoir au gouvernement et aux parlementaires qu’ils attendent autre chose en matière de respect du statut (…), de reconnaissance de leur travail et de leur engagement au service de l’intérêt général”.
  • ACTEURS PUBLICS
    Nouvelle mobilisation unitaire des syndicats de fonctionnaires le 9 mai
    Dans un communiqué, la CFDT indique ainsi appeler “l’ensemble” des agents à se mobiliser le 9 mai, “y compris par la grève” afin de faire savoir au gouvernement et aux parlementaires “qu’ils attendent autre chose en matière de respect du statut, en matière de reconnaissance de leur travail et de leur engagement au service de l’intérêt général, en matière de qualité du dialogue social et de respect de la négociation, en matière d’accompagnement et d’anticipation des transformations, en matière de conditions d’emploi et de rémunérations pour toutes et tous”.
    L’occasion aussi pour la centrale de regretter le nombre insuffisant de ses amendements acceptés par le gouvernement à l’occasion de l’examen du projet de loi devant les instances consultatives, et en particulier lors du Conseil commun du 15 mars.
    L’exécutif “a notamment refusé de revenir sur ses positions relatives aux instances de dialogue social, particulièrement celles traitant des questions individuelles (CAP), (il) a refusé de restreindre le recours au contrat, n’est pas allé suffisamment loin sur les garanties permettant de lutter contre la précarité ni sur celles encadrant le contrat de mission et ne s’est pas engagé sur sa volonté de rendre obligatoire la participation des employeurs à la protection sociale complémentaire”,énumère la CFDT.
  • AFP
    Fonction publique : la grève du 9 mai sera unitaire
    La CFDT Fonctions publiques a annoncé vendredi qu’elle se joignait à la journée d’actions et de grève prévue le 9 mai pour protester contre le projet de loi de réforme de la fonction publique, qui sera donc commune à tous les syndicats représentatifs du secteur.
    Dernière à se prononcer vendredi sur sa participation à la mobilisation, la CFDT Fonctions publiques avait, comme tous les autres syndicats, voté contre le projet de loi en conseil commun de la fonction publique.
    Dans un communiqué, elle “constate que les évolutions qu’elle a pu imposer aux intentions initiales du gouvernement ont été insuffisantes”.
    L’exécutif a “refusé de revenir sur ses positions relatives aux instances de dialogue social”, “a refusé de restreindre” le recours aux contractuels, “n’est pas allé suffisamment loin sur les garanties permettant de lutter contre la précarité, ni sur celles encadrant” le nouveau contrat de projet, d’une durée maximale de six ans et minimale d’un an, écrit la CFDT.
    Il ne s’est “pas engagé” non plus “sur sa volonté de rendre obligatoire la participation des employeurs à la protection sociale complémentaire”, souligne le syndicat.
    La CFDT appelle donc “l’ensemble des agents, fonctionnaires et contractuels” à se mobiliser “afin de faire savoir au gouvernement et aux parlementaires qu’ils attendent autre chose en matière de respect du statut (…), de reconnaissance de leur travail et de leur engagement au service de l’intérêt général”.
  • AEF
    La CFDT rejoint les huit autres syndicats de la fonction publique pour la mobilisation du 9 mai contre le projet de loi.
    “La CFDT Fonctions publiques s’est réunie ce matin vendredi 5 avril afin de laisser à l’ensemble des fédérations le temps de consulter leurs instances respectives. Après une année de concertation, après plus d’une centaine d’amendements déposés et examinés dans les trois conseils supérieurs et au [CCFP], la CFDT Fonctions publiques constate que les évolutions qu’elle a pu imposer aux intentions initiales du gouvernement ont été insuffisantes […]. “Sur la base de ce constat”, après avoir voté contre le texte en CCFP le 15 mai, elle appelle aujourd’hui “l’ensemble des agents, fonctionnaires et contractuels, à se mobiliser le 9 mai, y compris par la grève”, annonce la fédération ce 5 avril 2019. Après la décision de la FGF FO, le 2 avril, de participer au mouvement, ce sont donc les neuf syndicats représentatifs de la fonction publique qui se mobiliseront le 9 mai contre le projet de loi.

Continuer la lecture

Partager :

Mobilisation du 9 mai 2019

Communiqué de presse n° 3 du vendredi 5 avril 2019

Comme annoncé, la CFDT Fonctions publiques s’est réunie le vendredi 5 avril afin de laisser à l’ensemble des fédérations le temps de consulter leurs instances respectives.

Après une année de concertation, après plus d’une centaine d’amendements déposés et examinés dans les trois conseils supérieurs et au Conseil commun de la Fonction publique, la CFDT Fonctions publiques constate que les évolutions qu’elle a pu imposer aux intentions initiales du Gouvernement ont été insuffisantes.

Le Gouvernement a notamment refusé de revenir sur ses positions relatives aux instances de dialogue social, particulièrement celles traitant des questions individuelles (CAP), a refusé de restreindre le recours au contrat, n’est pas allé suffisamment loin sur les garanties permettant de lutter contre la précarité, ni sur celles encadrant le contrat de mission, et ne s’est pas engagé sur sa volonté de rendre obligatoire la participation des employeurs à la protection sociale complémentaire.

Sur la base de ce constat, la CFDT Fonctions publiques a d’abord voté contre le projet de texte à l’issue du Conseil commun du 15 mars dernier.

Depuis, la CFDT continue de porter ses propositions et revendications auprès des parlementaires.

Aujourd’hui, elle appelle l’ensemble des agents, fonctionnaires et contractuels, à se mobiliser le 9 mai, y compris par la grève, afin de faire savoir au Gouvernement et aux parlementaires qu’ils attendent autre chose en matière de respect du statut, en matière de reconnaissance de leur travail et de leur engagement au service de l’intérêt général, en matière de qualité du dialogue social et de respect de la négociation, en matière d’accompagnement et d’anticipation des transformations, en matière de conditions d’emploi et de rémunérations pour toutes et tous.

[Lire le communiqué de presse …]

Partager :