UFFA, circulaire n° 169-2017

L’intersyndicale s’est réunie ce jeudi 26 octobre dans les locaux de l’Unsa.

La CFDT s’est exprimée immédiatement après l’Unsa qui recevait pour dire que la mobilisation du 10 octobre a été suffisamment forte pour que le gouvernement revienne sur un certain nombre de ses propositions. Toutefois, à nos yeux, ces évolutions sont encore insuffisantes. Le point qui cristallise nos mécontentements est l’année 2018, avec en tête le report du calendrier de mise en œuvre de PPCR et le gel de la valeur du point, et le jour de carence.

La CFDT souhaite que les actions qui pourraient être décidées soient utiles, sur un périmètre identique à celui convenu collectivement pour le 10 octobre : mobilisation Fonction publique sur des mots d’ordre Fonction publique. Nous avons donc proposé la date du CCFP pour montrer que la mobilisation des organisations reste entière. La CFDT a fait la proposition d’un rassemblement sur des mots d’ordre très précis, devant Bercy.

Cette proposition a fait l’objet d’un consensus entre les organisations. Autre proposition retenue par l’ensemble des organisations : envisager de ne pas se rendre au conseil commun du 6 novembre si le Gouvernement ne revient pas sur ses propositions (CSG et mise en œuvre de PPCR).

Une nouvelle intersyndicale est programmée pour le mardi 28 novembre 2017 à 16h30 à la CFDT.

IMPORTANT : Nous appelons dès maintenant l’ensemble des fédérations à mobiliser leurs militants parisiens pour être présents en nombre le 6 novembre à midi devant Bercy. La CFDT, ses militants et ses couleurs doivent se voir.

Amitiés syndicales.

Partager :