Répondant à l’appel national de la Fédération Interco, nos militants se sont mobilisés et étaient devant les locaux de l’ARS de Nancy.

Répondant à un appel national, les professionnels du secteur médico-social, soutenus par la CFDT, se sont donnés rendez-vous, ce mardi 7 décembre, devant l’ARS de Nancy.

Toutes et tous se sont mobilisés pour dénoncer le manque de moyens humains et financiers que connaissent leurs professions, mais aussi “les inégalités” des mesures du Ségur de la santé.

Pour une revalorisation salariale de 183 euros nets

Dans un contexte de crise sanitaire favorisant déjà les tensions dans le secteur, c’est la prime récemment octroyée par l’État à certaines professions de santé, mais pas à d’autres, qui cristallise les colères.

POUR DES MOYENS SUPPLÉMENTAIRES ET DE MEILLEURES CONDITIONS DE TRAVAIL

À la rémunération jugée insuffisante, s’ajoute un manque de moyens humains de plus en plus prégnant

Dans l’attente de réponses concrètes, la CFDT continuera a être au côté des professionnels de la santé.

D’autres actions sont prévues en janvier.

Partager :